Le Groupe UVESA participe à Food 4 Future, réunion mondiale sur la technologie alimentaire et les nouvelles tendances

Pendant trois jours, l’événement rassemble plus de 8 000 professionnels de l’industrie alimentaire à Bilbao et compte plus de 280 entreprises exposantes.

Du 16 au 18 avril se tiendra à Bilbao Food 4 Future – FoodTech Expo, un événement mondial qui rassemble plus de 8 000 professionnels de l’industrie alimentaire et des boissons et compte plus de 280 entreprises exposantes présentant les dernières tendances en matière d’innovation, de durabilité et numérisation. L’objectif est de partager les dernières évolutions en matière de réglementation, de sécurité, de nouveaux ingrédients et solutions dans le domaine alimentaire.

Food 4 Future Bilbao rassemble certains des piliers stratégiques du Grupo UVESA tels que l’innovation, la numérisation et la durabilité, c’est pourquoi la représentation de l’entreprise est composée de Miguel Ángel Sanz, directeur adjoint; Manuel Rojas, directeur de la technologie et des systèmes; Ana Pascual, responsable du développement durable et de l’environnement; et Elena Molinero, responsable R&D&i.

Efficacité de l’utilisation de l’eau

Justement, Miguel Ángel Sanz a participé mardi à une table ronde sur l’efficacité de l’utilisation de l’eau avec d’autres entreprises de grande importance dans le secteur agroalimentaire espagnol (Entrepinares, Leche Gaza et ACOR).

L’objectif de ce forum était de partager des stratégies pour optimiser l’utilisation de cette ressource, des pratiques durables et des applications pratiques de la technologie que différentes entreprises mettent en œuvre pour parvenir à une gestion efficace et responsable tout au long de la chaîne de valeur.

Selon Miguel Sanz, le Grupo UVESA travaille à deux niveaux, soit dans ses propres exploitations agricoles ou intégrées, soit dans l’industrie. Sanz a expliqué les mesures prises actuellement par UVESA et qui permettent des économies significatives, ainsi que les objectifs de l’entreprise à court et moyen terme. Parmi les premiers, il a cité les systèmes de collecte des eaux de pluie dans les élevages pour les réutiliser comme eaux de lavage, qui permettent d’économiser plus de 45% de la consommation annuelle. Également l’automatisation du nettoyage à l’aide de robots, avec jusqu’à 15 % d’économies, et qui, en outre, contribuent à sensibiliser l’éleveur à l’utilisation efficace des ressources en eau, entre autres.

Au sein de la partie industrielle du Groupe UVESA, on travaille sur d’autres mesures telles que l’installation d’électrovannes à des points du processus qui impliquent une grande consommation d’eau, comme la machine à laver les caisses, en estimant des économies entre 5 et 10 %.

Tous les membres de la table ont convenu d’exhorter les administrations à étudier les restrictions actuelles concernant la réutilisation de l’eau dans les processus de production, en respectant les normes de qualité de l’eau et en se concentrant toujours sur la sécurité alimentaire. En ce sens, ils ont fait écho à l’information publiée dans El Mundo et intitulée Le gouvernement étudie l’autorisation de l’utilisation de l’eau réutilisée dans l’industrie alimentaire « si des garanties sanitaires sont données », une mesure réclamée par la Fédération espagnole des industries alimentaires et des boissons (FIAB). ) pour opter pour un accès préférentiel à l’eau et où les employeurs préviennent que la sécheresse pourrait provoquer des pénuries alimentaires.