;
Le groupe Uvesa signe un nouveau plan d’égalité pour renforcer l’inclusion et la conciliation

Le groupe Uvesa signe un nouveau plan d’égalité pour renforcer l’inclusion et la conciliation.

– Il favorisera la diffusion de la valeur de la diversité et des politiques égalitaires au sein du personnel.

– Il comprend un protocole de prévention et d’action en cas de harcèlement sexuel et/ou de discrimination fondée sur le sexe.

Le groupe UVESA vient de signer son deuxième plan d’égalité, avec le plein accord de la représentation syndicale, et l’objectif clair de continuer à promouvoir les principes d’égalité des chances et de diversité de ses équipes dans tous les domaines de travail. Les femmes représentent près de 45 % de l’effectif total de l’entreprise navarraise, soit environ 2 000 personnes.
Parmi les principes généraux du plan figurent la diffusion parmi les employés de la valeur des politiques de diversité et d’égalité, ainsi qu’une communication interne et externe qui promeut une image égale entre les femmes et les hommes, et la garantie de l’utilisation d’un langage inclusif et non discriminatoire dans toutes les communications de l’entreprise. De même, la formation et la sensibilisation à l’égalité seront encouragées à tous les niveaux de l’entreprise, en mettant particulièrement l’accent sur le développement du leadership féminin.
Des environnements sûrs
Le plan du groupe UVESA comprend un protocole de prévention et d’action en cas de harcèlement sexuel et/ou de discrimination fondée sur le sexe. L’entreprise s’est engagée à informer et à sensibiliser les membres du personnel, en particulier les femmes victimes de violences fondées sur le sexe, ce qui constitue une étape supplémentaire vers des environnements de travail sûrs à 100 %.
Le nouvel accord ajoute une perspective de genre à sa politique de santé au travail et renforce les processus de contrôle des postes vacants, en donnant la priorité au recrutement et à la promotion des femmes dans les postes où elles sont sous-représentées.
En termes de salaires, l’entreprise s’engage à analyser les indemnités et la politique variable afin de garantir l’équité entre les femmes et les hommes. Les principales différences de rémunération, en pourcentage et en montant, seront également analysées afin de les corriger si nécessaire. Enfin, des mesures de conciliation et de coresponsabilité ont été mises en œuvre pour compléter et améliorer celles récemment approuvées dans le RD 5/2023.